L'Europe s'engage en Picardie
Le portail d'information
sur les aides européennes en Picardie

Un projet ESS ? Pourquoi pas du FSE ?

La Région lance un appel à projets permanent (sans date limite de dépôt) du fonds social européen (FSE) pour la création de nouvelles entreprises d’économie sociale et solidaire (ESS) (mesure 18a) et pour la consolidation des activités ESS (mesure 18 b).

L’Économie sociale et solidaire (ESS) est productrice d’une économie diversifiée dans ses formes, ses contenus et ses acteurs et encourage le développement d’emplois et de services pour tous. Le secteur de l’ESS compte 13 960 établissements et 201 937 salariés en Hauts-de-France soit 13,6 %des emplois régionaux.
Le développement et la consolidation de ce secteur d’activité par la formation et l’accompagnement des nouveaux entrepreneurs et des entrepreneurs existants représentent un véritable enjeu pour la cohésion sociale et territoriale de la Picardie.
Par ailleurs, les petits porteurs de projet et les petites structures locales, relevant notamment du monde associatif, qui mettent en œuvre et crée des activités ESS bénéficient traditionnellement de peu des crédits communautaires alors même que ceux-ci participent largement à l’innovation en matière d’emploi et d’inclusion professionnelle sur les territoires.

C’est la raison pour laquelle la Région a fait le choix, dans le cadre de son Programme opérationnel FEDER-FSE-IEJ Picardie 2014-2020, de mobiliser le Fonds social européen (FSE) sur cette thématique.

Ainsi deux mesures ont été ouvertes :
-  18a) dédiée aux actions de soutien à la création d’entreprise l’ESS
-  18b) dédiée aux actions de consolidation des activités qui sont mises en œuvre dans les deux appels à projets permanents.

Les bénéficiaires cibles de ces appels à projets sont, en priorité, les petits porteurs qui ne peuvent pas accéder directement au FSE, faute d’une solidarité financière qui permette de faire l’avance du FSE, ou d’une organisation administrative suffisante sans un accompagnement spécifique et durable.
La 18a) concerne les micro-projets d’une durée de 6 à 12 mois d’un montant total éligible de 40 000 € maximum (45 000 € pour les projets présentant un plan d’actions précis et spécifique qui induit un surcoût prévisionnel identifié relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.)
Télécharger l’appel à projet 18a

La 18b) concerne les micro-projets d’une durée de 18 mois maximum d’un montant total éligible qui ne dépasse pas 30 000,00 € pour la consolidation et le développement et 50 000,00 € si celle-ci s’inscrit dans le cadre d’une action collective.
Télécharger l’appel à projet 18b

Plus d’infos ? Contactez-nous !